Les tendances

STORES : PLACE A L'AUTOMATISATION

#STORES #TECHNIQUE #AUTOMATISATION

5 minutes de lecture

Publié le 16 mars 2018

STORES : PLACE A L'AUTOMATISATION

 

A l’ère du développement des solutions domotiques et des équipements connectés, les professionnels des stores ont naturellement élargi leurs champs de compétence pour proposer aux entreprises comme aux particuliers de nouvelles solutions techniques performantes et simples à utiliser.

 

Dans le neuf comme dans l’ancien, l’automatisation des stores trouve désormais toute sa place. Ses principaux avantages se mesurent en termes de gain de confort pour les utilisateurs et de protection du système installé face aux intempéries.

Petit tour d’horizon des possibilités offertes par les technologies d’aujourd’hui.

 Pour tous les types de stores

Qu’ils soient installés en extérieur ou en intérieur, tous les types de stores sont susceptibles d’être concernés par l’automatisation de leur système d’ouverture / fermeture, sous réserve de motorisation appropriée des équipements.

-       En extérieur, les stores bannes, à enroulement, à projection, corbeilles, BSO, etc.
-       En intérieur, les stores vénitiens, à enroulement, à bandes verticales, plissés, etc.

 Le choix des sources d’énergies

Pour assurer l’alimentation électrique des motorisations, il existe trois grands types de solutions parmi lesquelles le professionnel sélectionnera la plus appropriée à la configuration du projet, tant technique que budgétaire.

-       Le secteur. C’est sans doute la solution la plus répandue, l’alimentation du dispositif étant assurée par le réseau basse tension 230 V du bâtiment avec phase, neutre et terre. Attention : si l’installation électrique ne dispose pas de conducteur de terre, il importe de la modifier ou d’utiliser une motorisation de classe II.
-       Le solaire. Dans ce cas, l’électricité est produite via des cellules photovoltaïques associées à des batteries pour assurer le fonctionnement en l’absence d’ensoleillement suffisant. Cette solution permet l’équipement de bâtiments éventuellement isolés du réseau électrique général, mais elle nécessite des précautions particulières de mise en œuvre.
-       Les piles. Une solution plus particulièrement adaptée aux dispositifs d’intérieur.

 Les modes de commandes

Il existe différents types de commande qui retiendront l’attention des promoteurs de chaque projet en fonction des modalités de mise en œuvre.

-       Filaire. La commande est reliée au moteur par de simples fils électriques dérivés du circuit domestique. Cette solution permet une commande individuelle de chaque équipement, ou une commande groupée par zone à l’aide de relais.
-       Sans fil. Ce type de commandes peut faire appel aux technologies radio ou infrarouge. La première permet une grande flexibilité car, pour les ondes radio, les murs et les cloisons ne sont pas des obstacles. La seconde est insensible aux ondes électromagnétiques parasites, mais nécessite une proximité parfois contraignante entre émetteur et récepteur.
-       CPL (courant porteur). Cette technologie utilise le réseau électrique existant pour transmettre des ordres codés. Une solution appréciée dans le cadre de rénovations.
-       Bus de communication. Ce type de commande concerne le plus souvent des bâtiments neuf à usage collectif (bureaux ou habitation). Cette solution est généralement utilisée dans le cas d'une Gestion Technique de Bâtiment (GTB). Elle utilise un réseau électrique dédié à toutes les installations domotiques associées (éclairage, climatisation, chauffage, …).

 Les indispensables capteurs

Pour permettre aux stores de se déployer ou se rétracter en fonction des conditions météorologiques, l’élément central reste le capteur. Il en existe pour chaque type de données susceptibles d’influer sur l’utilisation des stores.

-       Le capteur de température intérieure. Il peut déterminer les conditions d’occultation des fenêtres et baies vitrées.
-       Le capteur d’ensoleillement. Le plus souvent couplé avec les stores bannes ou assimilés, il doit être implanté sur la même façade que le store qu’il commande, en évitant les zones ombragées. Le réglage du seuil d’ensoleillement déclencheur de mouvement peut être affiné en fonction des désirs de l’utilisateur.
-       Le capteur de vent et de pluie. Essentiel pour les stores extérieurs, il permet de protéger le dispositif des détériorations liées aux vents violent. Le seuil de vent admissible doit être défini en fonction de la surface de toile, de la robustesse de la structure et de la région où le store est installé.

 

 

Le reste de cet article est réservé aux adhérents du Groupement Actibaie


VOUS ÊTES DÉJÀ ADHÉRENT ?


REJOIGNEZ LE GROUPEMENT ACTIBAIE

Réseau professionnel

Accompagnement technique

Services FFB : juridiques…

Adhérez

Partagez cet article à votre réseau

Vous aimez cet article ?

Vous pourriez appécier également :

Stores extérieurs - Tous les produits

Découvrez tous les produits de la famille Stores Extérieurs dans le milieu résidentiel et tertiaire.

Stores intérieurs - Tous les produits

Découvrez tous les produits de la famille Stores Intérieurs dans le milieu résidentiel et tertiaire.

LES FDES, A QUOI CA SERT ?

Depuis le 1er janvier 2014, lorsque la promotion de produits de construction comporte des allégations sur leurs aspects environnementaux, les responsables de leur mise sur le marché doivent rendre disponible une déclaration environnementale. Par ailleurs, les FDES (Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire) délivrent une série...

PRIORITE A LA SECURITE DES ENFANTS

Suite à plusieurs accidents ayant entraîné le décès de jeunes enfants au Royaume-Uni notamment, la Commission Européenne a publié le 27 juillet 2011 une décision en lien avec la Directive sur la Sécurité Générale des Produits afin de guider le travail de révision de la norme EN 13120 relative à la conception des stores intérieurs....

NOUVELLE DONNE POUR LES PERGOLAS

Si la pergola est souvent perçue par ses commanditaires comme une installation annexe, elle nécessite néanmoins de satisfaire à quelques exigences. En l’absence de normes et de réglementations spécifiques, des professionnels du secteur ont constitué un groupe de travail pour poser, noir sur blanc, les règles essentielles de conception...

Lire toutes les actualités "en pratique"